Images et lettres

Fermer Littérature et poésie

Fermer It was a good year

Fermer L'art du débutant

Fermer Mes graphs

Galeries carnivores
Extras
Visites

 811725 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Contact
Contact
Littérature et poésie - Errances
Errances



Une étoile a roulé sur la pente du mal
Sans chanter-un monde s’effondre dans tes yeux
Et sur ma route longue est mort un animal
Geignant du bout des mains il a couru vers eux

Et moi je ne suis pas, je n’ai jamais été
Et toi tu ne ris pas, tu n’as jamais pleuré

Un semblant de bonheur a croisé le chemin
Les pierres entassées ne sont là que pour moi
Et mon cœur en danger ne signifie plus rien
Et tes bras torturés veulent suivre ma loi

Et moi je ne suis pas, je n’ai jamais été
Et toi tu ne ris pas, tu n’as jamais pleuré

Sous le soleil certain qui revient de ton rêve
Notre espoir a jauni et s’est écarquillé
Les combats de nos lois n’y connaissent de trêve
Et cependant nos voix ont trouvé à s’aimer

Et moi je ne suis pas, je n’ai jamais été
Et toi tu ne ris pas, tu n’as jamais pleuré

Une roue de fortune a troublé ton eau pure
Où jacassent sans frein les peurs de nos enfants
Les ronds se sont enfuis et forcent leur allure
Et tu prétends n’y voir que des oiseaux tremblants

Et moi je ne suis pas, je n’ai jamais été
Et toi tu ne ris pas, tu n’as jamais pleuré

Cent mille ans de terreur et la folie au bout
Une larme éclatée a retrouvé sa forme
Une fleur peut pousser dans l’impossible boue
Où mon corps et ton corps lentement se reforment.

Et moi je suis enfin qui n’ai jamais été
Et toi tu ris enfin qui avais tant pleuré.


Jules

Date de création : 14/05/2005 @ 10:40
Dernière modification : 14/08/2007 @ 14:13
Catégorie : Littérature et poésie
Page lue 5773 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Liens carnis
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 61 membres


Connectés :

( personne )
Recherche



À visiter

assofreeGuppY

exclu.gif

logo ocre rouge

logo acc

ouate ze phoque
^ Haut ^